Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adresse

Tél : +33664864129

 

Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]

 

Adresse postale :

Le Klan du Loup

18 rue de la République

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 09:11
Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
27 juillet 2016 3 27 /07 /juillet /2016 16:46

17 génisses étaient déjà tombées à cet endroit car il n'y avait aucune protection.

Immédiatement, le loup a été accusé (sans aucune preuve) pour pouvoir toucher les indemnisations (subventions déguisées) et réclamer encore plus fort l'extermination de Canis lupus italicus.

 

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, nous aurions pu penser que des protections contre les chutes auraient été mises en place. Comme nous le montre la vidéo, rien n'a été fait !

 

Quand certain-e-s ont gouté aux subventions indemnisations, elles/ils ne peuvent plus s'en passer...

 

Nous notons avec plaisir que l'ASPAS reprend un certain nombre des propositions que nous mettons en avant depuis des années.

 

association Le Klan du Loup

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 17:56

Une fois encore, la ministre le l'environnement a cédé à la menace et aux racailles !

 

Le 14 juillet 2016, une toute petite poignée de braillards avaient bloqué le viaduc de Millau. Il n'en fallait pas plus pour que Ségolène Royal offre aux gogos ce qu'ils attendaient : la tête du loup.

En effet, lundi 25 juillet 2016, Ségolène la Sanglante a ordonné la création d'un nouvel Einsatzgruppen, chargé de l'extermination du loup ; Une "brigade d'abattage", comme l'appelle France 3 Midi-Pyrénées...

Mais la ministre n'a pas voulu faire les choses à moitié ; elle a en plus annoncé de nouveaux tirs de défense, qui sont des tirs à tuer.

 

Sur le sujet des tirs de défense, nous aimerions connaître la position de FERUS (et donc de Cap Loup)...

 

En début d'année 2016, un représentant du Klan du Loup faisait partie de la délégation reçue au ministère de l'environnement. Le membre du cabinet de la ministre nous a écouté...et rien n'a changé.
Rebelote en juin 2016, cette fois-ci par le préfet de Nancy ; mêmes causes, mêmes effets...

 

Nous attirons, avec insistance, l'attention de Mme Royal : attention ! Si pour être entendu et écouté, il faut bloquer, casser, saccager, vous allez faire exploser (de façon incontrôlée) la colère de celles et ceux qui demandent pacifiquement à ce que la biodiversité, dont Canis lupus italicus fait partie, soit respectée en France...

 

association Le Klan du Loup

Ségolène Royal, ou la haine du loup
Ségolène Royal, ou la haine du loup

Ségolène Royal, ou la haine du loup

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
24 juillet 2016 7 24 /07 /juillet /2016 10:30

Louise du Toit est la marraine de Wild Focus asbl

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup et musique
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 16:18
Tigres en cage dans un cirque

Tigres en cage dans un cirque

Le 21 mai 2016, Sabine Landais décrochait des affiches publicitaires du cirque Bouglione, installées en toute illégalité.

Ces affiches sont une véritable pollution visuelle, sans parler du gaspillage et de l'impact environnemental.

De plus, celles-ci font l'apologie de l'esclavage animal !

 

Par son acte citoyen et responsable, Sabine va devoir comparaitre devant le tribunal correctionnel des Sables d'Olonne, le 14 septembre 2016, pour vol (sic).

 

Incroyable mais vrai, alors que la France doit faire face au terrorisme, que la Justice manque cruellement de moyens, un procureur trouve le temps et l'argent pour s'attaquer à une Citoyenne qui s'est substituée à l'immobilisme d'une commune !

 

Afin d'aider Sabine à se défendre (elle sera assistée par une avocate sensible à la Cause Animale), l'association Le Klan du Loup met en vente 20 t-shirts dont l'intégralité de la recette servira à couvrir les frais de justice. Vous pouvez les commander en cliquant ici.
Attention ! Bien préciser lors de la commande, "opération justice Sabine".

 

Montrons aux promoteurs des cirques à animaux sauvages que les militant-e-s de la Cause Animale font bloc face à eux !

 

association Le Klan du Loup

T-shirt du KDL en vente au profit de Sabine

T-shirt du KDL en vente au profit de Sabine

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 17:59

Le 5 juillet 2016, Ségolène Royal et Le Foll sortaient un nouvel arrêté augmentant le nombre de loups à abattre en France (voir notre article ici).

Dans la soirée du 12 juillet, pour fêter cela, la sinistre Brigade Loup (les Einsatzgruppen de la biodiversité...) "offrait" la mort d'une louve allaitante aux ministres ! Les tueurs de l'ONCFS ne pouvaient ignorer que cette louve allaitait ses louveteaux. Ils ont délibérément choisi la mort, condamnant de fait plusieurs louveteaux à mourrir de faim. L'horreur !

 

Mercredi 20 juillet, l'ASPAS nous apprenait que 2 loups supplémentaires avaient été abattus dans les Alpes-Maritimes, ce qui porte à 3 loups exterminés en l'espace de 8 jours ; sans parler des louveteaux probablement morts ! Là encore, c'est l'Escadron de la Mort (Brigade Loup) qui serait à l'origine de ce massacre...

 

Face à ce biocide programmé, ce n'est pas en jouant les apprentis berger ou les gentils observateurs que les tirs à tuer vont s'arrêter !

 

Hé oh Cap Loup !

 

Le WWF France, avec FERUS et la LPO ont décidé de créer Cap Loup dont l'objectif était "d'assurer la protection du loup".
La Fondation Bardot et One Voice ont rejoint cette "fédération".

A part la FNE, nous avons là les plus grosses structures associatives de France. Les plus riches aussi. Nous avons aussi aussi des associations spécialisées dans l'action juridique.

Alors nous (re)posons cette question toute simple : Qu'attend Cap Loups pour entamer une action en justice au niveau de l'Union Européenne ?

 

Pour le Klan du Loup, nous n'avons jamais cru à une "entente entre les éleveurs et le loup". Tout cela est du blabla pour bobos urbains ; ou de la démagogie pour la pêche aux subventions...

La Pieuvre (FNSEA et ses affidés) a été très claire depuis le retour de Canis lupus italicus : elle ne veut pas du loup en France, point final !

Néanmoins, tous les éleveurs ne sont pas à mettre dans le même panier, et une majorité d'entre eux est ouverte à la discussion.

 

Et alors ?

 

Parallèlement aux actions que mène notre association, un puissant lobbying doit être fait au niveau européen. Pour cela, Le Klan du Loup n'est pas la structure adéquate ; nous n'avons pas la prétention de jouer à la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf...

Nous savons qu'au sein de Cap Loup, certains jouent aux défenseurs de Canis lupus italicus. Mais il y a de vraies et belles associations ayant à coeur la Cause Animale. C'est à elles que nous nous adressons : s'il vous plaît, réveillez-vous, il y a urgence !

 

association Le Klan du Loup

 

Photographies d'illustration
Photographies d'illustrationPhotographies d'illustration

Photographies d'illustration

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 18:12

Stéphane Le Foll et Ségolène Royal veulent l'éradication du loup en France, avant leurs expulsions en 2017 !

 

En effet, dans un arrêté ministériel du 5 juillet 2016, publié au JORF le 7 juillet, les deux ministres fixent de nouveau à la hausse, le nombre de loups qui peuvent être exécuter. Et ce en dépit de la consultation publique qui, comme à chaque fois, montre que les Français-e-s sont très largement favorables au loup...

Arrêté du 05/07/16 contre le loup

Pour rappel, depuis juillet 2015, plus de 50 louves/loups/louveteaux sont morts en France, soit "légalement" abattu-e-s (merci le Plan Loup et les associations qui l'ont validé...), soit par braconnage (9 recensés par notre association), soit de façon accidentelle.

 

Nous pouvons légitimement estimer que la population lupine à diminuer d'1/3, ce qui est énorme !

 

Où en sommes-nous ?

 

- Le nouvel arrêté laisse la porte ouverte aux tirs à tuer, même lorsque le "quota" aura été atteint

- Ferus (et donc Cap Loup) ne sont toujours pas opposés aux tirs de défense. Pas un mot, non plus, sur la chasse...

- la période 2016/2017 va être celle de la campagne pour l'élection présidentielle et donc la foire à toutes les démagogies politiciennes pour capter la voix des cocus éleveurs

- Peu de Femmes et hommes politiques veulent défendre le dossier "Loup". Il faut dire que la "Pieuvre" (FNSEA) est puissante (et très riche...)

 

N'y a-t-il rien à faire ?

 

SI ! mais c'est aux Citoyen-ne-s de passer à l'action !

Certaines actions directes ont empêché que le nombre de loups abattu soit plus important. Il faut poursuivre et intensifier ces actions.

Les partis politiques feraient bien de ne pas oublier que les 80% de Français-e-s favorables au Loup sont, elles et eux aussi, des électrices/électeurs. Le Klan du Loup saura le rappeler le moment venu...

 

Des actions immédiates doivent être prises :

- suppression des indemnisations, qui ne sont que des subventions déguisées et des incitations aux meurtres de loups

- action devant la Justice européenne par les associations qui sont structurées pour. Mais en ont-elles, réellement, la volonté...?

- poursuite de la réinformation des Citoyen-ne-s

- amplification de la lutte contre les trafiquant-e-s animaliers, complices objectifs des anti-loups

 

Dans ce combat pour Canis lupus italicus, le KDL a besoin de toutes les bonnes volontés.
Une place est libre, la votre !

 

association Le Klan du Loup

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 11:07

L'extension des horreurs régulièrement constatées dans les abattoirs résulte de la conjonction de l'industrialisation du marché de la viance et de la montée de l'intégrisme religieux.

 

C'est devenu une rubrique journalistique. L'association L214 livre avec une régularité calculée les vidéos de scènes d'horreur tournées clandestinement dans des abattoirs. A chaque fois, le ministre de l'Agriculture condamne des «dysfonctionnements», ferme des établissements et promet des lois qui existent déjà. Mais L214 ridiculise Stéphane Le Foll en montrant que les tortures continuent dans des établissements déjà inspectés. Et l'enquête officielle lancée en avril dans les 263 abattoirs français constate des manquements aux règles de protection animale dans la moitié des lieux visités... Alors, le ministre impuissant s'énerve et contre-attaque, accusant ces militants efficaces de vouloir «faire disparaître ce qu'a été l'histoire de l'agriculture avec l'élevage» : «Ils ne veulent plus qu'on mange de viande !» Il a raison. Les dirigeants de L214 ne cachent pas leur combat végétalien et leur objectif de dissuader toute consommation de viande au profit de protéines synthétiques. Pour eux, les abattoirs sont par principe condamnables. Que la plupart le soient aujourd'hui dans les faits sert leur cause. Leurs vidéos prennent soin de montrer que des bêtes sont martyrisées - découpées vivantes ou agonisant en se débattant gorge ouverte - dans les gros établissements comme dans les petits ou ceux spécialisés dans la viande bio. Cette routine de l'horreur dissimulée qu'est devenue l'industrie de la viande favorise ainsi le combat radical d'une petite minorité (3 % des consommateurs) qui estime criminel de manger des animaux. En culpabilisant tous ceux qui aiment en manger mais doutent de plus en plus qu'ils aient été tués sans souffrance. Il faut comprendre pourquoi.

 

L214 convainc parce que le combat de l'Œuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs (Oaba), la grande association se souciant depuis plus de cinquante ans des animaux de boucherie, a été défait par la conjonction de l'industrialisation du marché de la viande et de la montée de l'intégrisme religieux. Une complicité inattendue à l'origine d'une formidable régression du sort des bêtes abattues. Se donnant pour mission que «les bêtes qui nous nourrissent aient une vie et une mort sans souffrance», l'Oaba fut à l'origine du décret de 1964 rendant obligatoire l'étourdissement des bêtes avant leur égorgement, un progrès décisif repris par Bruxelles en 1974. Mais, désormais, la pratique de l'étourdissement diminue à mesure de la montée de l'intégrisme.

 

La montée en puissance des Frères musulmans a décuplé l'abattage halal

 

Une dérogation à la loi commune permet à l'abattage rituel (kasher et halal) d'échapper à cette obligation. Longtemps, les musulmans de France ne s'en prévalaient pas, suivant les consignes de la Grande Mosquée de Paris qui acceptait l'étourdissement, comme beaucoup de musulmans progressistes en Europe (Danemark, Suède, Allemagne, Suisse, Autriche) ou même dans certains pays musulmans (Jordanie, Indonésie, Malaisie). Mais la montée des Frères musulmans et leur emprise sur le Conseil français du culte musulman ont décuplé l'abattage halal, aujourd'hui pratiqué dans plus de la moitié des abattoirs pour ruminants. La massification de la dérogation a eu un effet démobilisateur, tant sur le personnel (pourquoi respecter la bête sur une chaîne quand on s'en passe sur une autre ?) que sur des patrons d'abattoir pressés par la guerre des bas prix et qui ont sauté sur l'occasion de faire de la dérogation la règle : généraliser l'abattage halal coûte moins cher que de faire deux chaînes distinctes en réduisant les frais de personnel et de nettoyage. L'extension des horreurs dont L214 fait un terrible feuilleton résulte de cette alliance de la loi du profit et de la charia.

 

Cette complicité du Capital et du Religieux a doublé son affranchissement des règles du bien-être animal d'un autre concernant la traçabilité de la viande. Comme est débité selon le rituel kasher et halal beaucoup plus de viande que n'en demandent les pratiquants juifs et musulmans, le surplus est recyclé sur le marché sans que le mangeur lambda le sache. Le tiers des viandes proviennent d'abattages rituels quand la demande ne dépasse pas 10 %. En 2010, Bruxelles voulait imposer un étiquetage signalant ces aliments provenant de bêtes tuées vives, mais la France s'y est opposée, cédant au front commun des religieux dénonçant une «stigmatisation» et des industriels redoutant une «déstabilisation des marchés de la viande». Car cette dissimulation s'explique paradoxalement par la sensibilité croissante de l'opinion à la souffrance animale : un étiquetage de ces viandes recyclées ferait fuir les consommateurs dont 85 % réclament l'étourdissement, comme celui des œufs a déjà efficacement réorienté les conditions d'élevage des poules.

 

L'intimidation par le chantage à l'antisémitisme et à l'islamophobie a longtemps favorisé cette soumission aux intégristes et aux lobbies de boucherie. Cela change. Aujourd'hui, le Monde se met à parler de «question sensible» et Libération estime qu'«on ne peut plus faire l'économie de ce débat», tout comme la commission d'enquête parlementaire présidée par un socialiste. Le regretté Charb aura beaucoup contribué à ce progrès en en faisant l'un de ses combats, avec l'approche la plus simple qui soit : «Les élus de la République devraient militer pour l'interdiction totale de l'abattage rituel, non seulement au non de la souffrance animale, mais aussi parce que la loi doit être la même pour tous.»

 

Source : Eric Conan pour Marianne

Alors que les éleveurs ovins ne cessent de se lamenter sur les (pseudos) attaques de loups contre leurs "bêtes de rente" (avec la complicité active d'une certaine presse...), pas un mot de la FNSEA, FNO, FARce et compagnie pour dénoncer la barbarie des abattoirs.

Enfin si : des contre-manifestations d'éleveurs, souvent très excités et passablement avinés si l'on en croit les témoignages, pour soutenir les "camps d'extermination pour animaux".

 

La mafia de l'agro-industrie n'est pas à une contradiction près...

 

association Le Klan du Loup

Capture d'écran vidéo L214

Capture d'écran vidéo L214

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 18:20

Dans un précédent article (lire ici), le Klan du Loup vous informait avoir interpellé Jacques Krabal (LRC-CAP 21) sur l'attitude de Mme Royal vis à vis de Canis lupus italicus, espèce qu'elle est censée protéger.

 

Le Député-Maire de Château-Thierry nous a répondu.

Nous vous laissons lire son courrier.

 

association Le Klan du Loup

réponse du député-maire, Jacques Krabal

réponse du député-maire, Jacques Krabal

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 12:11
Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article