Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adresse

Tél : +33664864129

 

Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]

 

Adresse postale :

Le Klan du Loup

18 rue de la République

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 10:06

Samedi 27 août 2016, un loup a été abattu sur la commune de La Chapelle-en-Vercors (26420)

 

Cette exécution a eu lieu dans le cadre d'un "tir de défense", qui est un tir à TUER !

Pour rappel, Cap Loup (donc Ferus et les associations que le suivent) n'est pas systématiquement opposé aux "tirs de défense"...

 

Il faudrait que ces associations nous expliquent comment font-elles pour défendre une espèce strictement protégée, en tolérant certains tirs à tuer...?

 

Pour mémoire (à celles et ceux qui l'ont courte...), les "tirs de défense" (tirs à tuer) sont inscrits dans les différents Plan Loup tant vantés, il y a encore peu, par Ferus, le WWF France et la FNE.

 

Pour le Klan du Loup, nous pouvons nous regarder en face : nous avons toujours été opposés à TOUS les tirs à tuer contre Canis lupus italicus ; certaines associations nous qualifiant, d'ailleurs, "d'extrémiste du loup"...

 

100% Loup, 0 tir à tuer nous sommes et nous resterons !

 

association Le Klan du Loup

Photographie d'illustration

Photographie d'illustration

Mise à jour le 28/08/16 à 13:50 :

D'après la radio France Bleu Drôme-Ardéche, le loup aurait été abattu sur la commune de Bouvante (26190) par un chasseur de La Chappelle-en-Vercors. Ces deux communes font parties du même canton.

 

association le Klan du Loup

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 10:06

« Cette fois-ci j’en ai marre, je crois que je vais tout laisser tomber. À quoi sert de continuer d’élever des brebis si c’est pour se les faire bouffer » : Vincent Alexandron est exploitant en GAEC à Bleu, commune de Polignac, avec son frère, Paul-Patrice. Le groupement agricole d’exploitation en commun possède deux productions : un élevage avicole « les poussins de la Souleïe » et un cheptel ovin en agriculture biologique, qui est passé ces dernières années de 300 à 180 brebis.

Les attaques ont repris

Depuis un certain temps, les parcs, installés entre Marmilhac et Blanzac sont victimes d’attaques de chiens. Vincent Alexandron a du mal à cacher sa colère : « On parle du loup, mais on oublie que les chiens font bien plus de ravage ». L’éleveur affirme avoir perdu une vingtaine de brebis l’an dernier (dont 10 ont dû être euthanasiées). Une cinquantaine n’a pas agnelé.
Or, les attaques ont repris ce printemps. L’exploitant a rapproché ses animaux de son exploitation. À peine ces dernières semaines les avait-il remis dans les parcs habituels qu’il retrouvait ses brebis « affolées ». Et puis, la semaine dernière, cinq ont été mordues, toujours aux jarrets et aux pieds. Vendredi, des bêtes ont subi encore le même sort. La nuit précédente, un appareil photo avec détecteur a pris plus de 500 clichés sur lesquels on voit les bêtes apeurées, courant en tous sens. Mais pas de trace de chien ! L’éleveur possède bien une chienne patou des Pyrénées, mais rien n’y fait. Dans le passé, il lui est arrivé d’avoir jusqu’à quatre chiens pour garder le troupeau. « Les contraintes sont trop importantes et la présence de chiens gêne les randonneurs », regrette Vincent Alexandron qui ne sait plus aujourd’hui à quel saint se vouer. Les bêtes blessées finissent, soit par s’avorter, soit par être victime d’infection avec la chaleur.

D’autres exploitations victimes

Les larmes aux yeux, l’éleveur de Bleu assistait vendredi après-midi, impuissant à l’agonie de deux brebis qu’il avait ramenées dans sa bergerie en attendant un vétérinaire. « Franchement, j’en ai mal au ventre », se lamentait le propriétaire.
Selon lui, il ne serait pas le seul à subir ce fléau des chiens errants. À Rachat, Chanceaux ou encore Saint-Geneys-près-Saint-Paulien les éleveurs ne comptent plus les pertes subies. Vincent Alexandron vient de déposer plainte auprès de la gendarmerie de Saint-Paulien. Selon lui, la situation ne s’améliorera pas « tant qu’on aura des propriétaires de chiens au comportement irresponsable ».

L'Eveil

Pour les défenseurs du Loup, les propos de cet éleveur ne sont, hélas, pas une surprise

 

Celui-ci est doublement victime : victime des attaques de chiens errants/divaguants mais aussi victime des syndicats agricoles qui jouent la carte du loup et des indemnisations qui vont avec. Cela leurs évite de s'attaquer aux vrais problèmes de l'élevage ovins en France...

 

Evidemment, les habituelles pleureuses sur le sort des brebis n'ont eu aucun mot ni geste de solidarité pour cet éleveur !

Sans parler du risque de représailles qu'encourt cet exploitant ; pour les anti-loups, la vérité n'est pas bonne à dire.

 

Un bémol, cependant : nous ne partageons pas l'avis de Vincent Alexandron sur le patou. Bien éduqué, celui-ci est efficace. Quant aux randonneurs, ils doivent être mieux informés sur l'attitude à adopter en présence d'un troupeau.

 

Enfin, n'oublions pas que rien ne remplace la présence humaine à côté d'un troupeau !

 

association Le Klan du Loup

Photographie d'illustration

Photographie d'illustration

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 16:20

Une vingtaine de militants pro-loups se sont retrouvés ce mardi soir sur la route des Crêtes, pour perturber les opérations de comptage des loups organisés par l'office national de la chasse et de la faune Sauvage. Un recensement qui selon eux servirait à déterminer le nombre de loups à abattre.

Membre de l'association, fervents défenseurs du loup ou simple amoureux de la nature et des animaux, tous ont répondu à l'appel lancé par Dominique Humbert, le président de l'association "Biodiversit'haies 88". Ils se sont retrouvés mardi soir au niveau de l'auberge des Trois fours sur la routes des Crêtes dans le but de faire du bruit dans le massif pour effrayer le loup et empêcher l'opération de recensement prévu par l'ONCFS (office national de la chasse et de la faune sauvage).

Opération de suivi du loup par hurlements provoqués

Pour procéder à ces comptages, les agents de l'ONCFS utilisent un procédé qu'on appelle les hurlements provoqués. Ils utilisent en fait des cônes de chantier dans lesquels ils imitent le hurlement du loup. En principe, si des loups se trouvent dans la zone, ils répondent, ce qui permet de les compter.

Mais selon l'association "Biodiversit'haies 88", ces recensements n'ont qu'un seul but : déterminer le nombre de loups à abattre, c'est pourquoi Dominique Humbert a décidé d'agir : "L'Etat considère que le quota de 10% (de loups qu'il est possible d'abattre) ouvert par la convention de Berne, est un objectif à atteindre, alors que ce n'est pas du tout l'esprit de la convention. C'est à dire que, chaque année, on va s'engager sur l'élimination de 10% des loups recensés. D'où l'idée de faire en sorte que les recensements ne puissent plus avoir lieu"

Opération corne de brume

Avant de commencer, Dominique Humbert indique la marche à suivre aux militants. Répartis en petits groupes, chacun se voit attribuer une zone du massif. A pied ou en voiture ils partent avec des instruments, cor de chasse, corne de brume ou couvercle de casseroles... Direction les hauteurs où ils vont faire du bruit pour effrayer le loup afin qu'il ne puisse pas répondre aux hurlements provoqués par l'ONCFS. Une épopée bruyante qu'on a plus l'habitude de croiser à la sortie des stades que sur les chemins vosgiens.

Sur les hauteurs de la Bresse, dans le petit groupe qui accompagne Dominique Humbert l'ambiance est plutôt bon enfant. Entre les concerts de corne de brume, on profite de la balade et du coucher de soleil sur la montagne vosgienne. Une sortie conviviale que Thierry aimerait renouveler :"C'est l'occasion de marcher dans la forêt de voir des choses qu'on ne voit pas en ville, et il y a une ambiance de groupe très sympathique. C'est joindre l'utile à l'agréable".

Après 22h00 c'est la fin de l'opération corne de brume pour Béatrice, aux cris de "vive le loup" cette bénévole rentre chez elle satisfaite. "J’espère que ça a été efficace. Il faut y croire. En tout cas on a dérangé les bêtes, c'est sur ! Je serai encore là la semaine prochaine." Pour le reste du groupe, la nuit n'est pas terminée. L'équipe se dirige vers une autre vallée pour faire résonner les cors de chasse.

Seul l'ONCFS pourra dire si ces bruyants promeneurs ont réussi à contrarier leurs opérations de comptage. En attendant, Dominique Humbert renouvelle son appel aux militants pro-loup, pour les prochaines soirées de recensement prévues le 30 août et le 6 septembre prochain.

france bleu

Le howling est une méthode de comptage par hurlements provoqués

 

Biodiversit'haies 88 a raison de se méfier du but réel de cette opération. Celle-ci va permettre à l'ONCFS des compter et de localiser, plus ou moins, les loups que le ministère de l'environnement veut abattre.

 

Au même titre que toutes les traces de passage de loups doivent être effacées, le howling ne doit pas atteindre son but ; il en va de la survie de Canis lupus italicus !

 

association Le Klan du Loup

Peinture de Monique Trolliet

Peinture de Monique Trolliet

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 16:32

Le turbo-fladry est un fil électrifié (un peu comme pour les chevaux qui sont au pré) sur lequel sont fixées des bandes brillantes et sonores (avec le vent).

 

Cette installation a un effet dissuasif sur notre ami le loup, surtout lorsque celui-ci se prend une "châtaigne"...

 

C'est un système efficace et qui a fait ses preuves, aux USA entre autre

 

Néanmoins, le turbo-fladry n'est pas LA protection "miraculeuse" des troupeaux. En effet, Canis lupus italicus (pour la France) est un animal très intelligent et qui sait s'adapter.

Cela ne dispense donc pas les éleveurs d'avoir berger, chien(s) de protection et troupeau à taille raisonnable.

 

La Fondation Brigitte Bardot a déjà permis de tester, avec succès, le turbo-fladry dans les Vosges. Son aide va se poursuivre.

 

Et que fait l'état français pendant ce temps-là ? Rien. Celui-ci préfère armer des Brigades Loup, ces "Escadrons de la Mort" de la biodiversité...

 

association Le Klan du Loup

Turbo-Fladry

Turbo-Fladry

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
22 août 2016 1 22 /08 /août /2016 17:30
Crédit photo JC Capdeville

Crédit photo JC Capdeville

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 11:13

L'association Le Klan du Loup met à disposition ses plaquettes d'informations sur le Loup

 

Il y en a de 2 types : une pour un public "adulte" et l'autre pour un "jeune public".

Elles sont à commander dans la Boutique du Loup (cliquez ici).

 

Véronique Renaud, Isabelle Dal-Pos et Pascal Melan ont gracieusement participé à l'illustration et la mise en forme de ces plaquettes.

Plaquettes d'informations sur le Loup

Plaquettes d'informations sur le Loup

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 17:15

Le département des Alpes-Maritimes est-il en train de devenir le Mordor pour la biodiversité ?

 

Lundi 15 août 2016, ce n'était pas férié pour les tueurs de loup de l'ONCFS.

En effet, dans le secteur de la commune de Séranon (06750), deux loups ont été exécutés.

 

Le Klan du Loup avait prédit un emballement du biocide de Canis lupus italicus jusqu'aux élections de 2017. Les faits, qui sont têtus, nous donnent hélas raison.

 

Grâce à des actions de terrain, certaines pistes sont brouillées et des tueries sont évitées. Mais pour amplifier ces actions, il faudrait des moyens (et du temps) que nous n'avons pas.

 

Le revers de la médaille, pour les anti-loups, est l'accélération impressionnante de la dispersion du Loup sur le territoire national.

 

Il appartient à chaque Citoyen-ne- de devenir un-e- éco-résistant-e- pour protéger et défendre Canis lupus italicus face aux agressions mortelles des haineux de la biodiversité !

 

association le Klan du Loup

ONCFS

ONCFS

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 16:53

Une ministre ordonne, un préfet s'exécute !

 

C'est dans cet état d'esprit que le Préfet des Hautes-Alpes avait rencontré le 5 août 2016 les responsables de la sinistre Louveterie pour évoquer l'avenir de Canis lupus italicus dans le département.

 

Le résultat de cet entretien ne s'est pas fait attendre : la préfecture de Gap vient de signer un arrêté autorisant les tirs à tuer dans le secteur de l'Embrunais (6 communes).

Au total, 6 loups pourront être abattus par l'action du préfet Court !

 

Voilà le résultat du Plan Loup dont certaines associations nous vantaient les mérites, il y a quelques années, et qui était, soi-disant, "bien encadré".

Il est loin le temps où ces mêmes associations posaient fièrement pour une photographie sur les marches du ministère de l'écologie.

La gloriole se paie cash par le sang du Loup !

 

Pour le Klan du Loup, il n'y a pas de demie mesure qui vaille : TOUS les tirs à tuer le loup doivent être interdits. Que Cap Loup (FERUS) prenne enfin ses responsabilités ! Il y a longtemps que le KDL a pris les siennes...

 

association Le Klan du Loup

Création Atome Sag

Création Atome Sag

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
15 août 2016 1 15 /08 /août /2016 10:07

Dimanche 14 août 2016, un loup a été retrouvé mort dans un fossé de la D539, sur le secteur d'Aix-en-Diois (26150).

 

Une autopsie va être réalisée pour déterminer les causes de cette mort. Il y a de fortes probabilités que les résultats de celle-ci ne soient pas communiqués.

 

Etrangement, ce secteur est propice aux "accidents" pour Canis lupus italicus. En effet, il y a déjà eu deux cas similaires (près d'une voie ferrée)...

 

Rappelons que certains braconnards utilise des poisons (un en particulier) quasiment indétectables. Il est ensuite aisé de maquiller le crime en accident.

 

En tout état de cause, c'est un nouveau coup porté à la biodiversité en France !

 

association Le Klan du Loup

Crédit photo ©Eric B.

Crédit photo ©Eric B.

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
14 août 2016 7 14 /08 /août /2016 11:07

Nous savons, par plusieurs sources, que les pièges à loup sont (re)devenus les armes de prédilection des braconnards.

 

En plus d'être illégaux, ceux-ci piègent sans distinction les animaux. C'est ce qui s'est passé le mardi 9 août 2016, sur la commune de Bompas (66430), lorsqu'un de ces engins a piégé...un chat (source : L'Indépendant).

A noter que le piège à loup était mis en place à 100 mètres d'un camping, un endroit où des familles viennent avec leurs enfants !

 

Les braconnards et autres haineux de la biodiversité se sentent (et sont) soutenus par des politicien-ne-s en mal d'électeurs. Comment alors s'étonner du sentiment d'impunité répandu chez les anti-loups, sachant qu'ils sont défendus par des ministres comme Ségolène Royal ou Stéphane Le Foll...

 

association Le Klan du Loup

Piège à loup

Piège à loup

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article