Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Adresse

Tél : +33664864129


Courriel : leklanduloup(at)free.fr [remplacer (at) par @]


Adresse postale :

Le Klan du Loup

rue de la république

24210 LA BACHELLERIE

AD MAJOREM LUPI GLORIAM

La Boutique du Loup

29222441-121498468
21 décembre 2014 7 21 /12 /décembre /2014 10:09
Merci à Joce pour sa création

Merci à Joce pour sa création

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 13:19

Les 13 et 14 décembre 2014, l'association Le Klan du Loup a animé un stand pour le Noël des Animaux de la SPA de Salon de Provence.

 

Les rencontres et les échanges ont été nombreux et ont montré l'attachement des Citoyen-ne-s à la protection du Loup en France.

 

"Cerise sur le gâteau", il y a eu un certain nombre d'adoption.

 

Merci à Toutes et à Tous pour votre générosité !

 

association Le Klan du Loup

La Présidente de la SPA en visite sur le stand du Klan du Loup

La Présidente de la SPA en visite sur le stand du Klan du Loup

Le Président-Fondateur du Klan du Loup prépare le stand de l'association

Le Président-Fondateur du Klan du Loup prépare le stand de l'association

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 19:02

L'association Le Klan du Loup a répondu Présente ! à l'invitation de la SPA de Salon de Provence pour le Noël des Animaux des 13 et 14 décembre 2014.

 

Notre association animera un stand à partir de 10 heures, sur ces 2 journées.
Venez nous rencontrer pour parler de notre ami le Loup et trouver des idées cadeaux pour les fêtes de fin d'année.

 

Venez aussi soutenir la SPA de Salon de Provence qui se bat au quotidien pour la Protection Animales !

 

association Le Klan du Loup

Noël des Animaux les 13 et 14 décembre 2014 à la SPA de Salon de Provence

Noël des Animaux les 13 et 14 décembre 2014 à la SPA de Salon de Provence

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 14:34

L’association Le Klan du Loup s’associe à l’action citoyenne de Pascal Melan en faveur du Loup et lance l’opération “Lettre à Ségo pour le Loup”.

 

Le but est d’envoyer à la ministre de l’écologie (sic) une lettre (que vous trouverez en fin d'article) et ce à intervalle régulier.

 

L’adresse postale est la suivante :

 

Ministère de l'Écologie

A l’attention de madame Royal

246, boulevard Saint-Germain
75007 Paris

 

A la fin de votre lettre, il faut y inscrire votre nom et la signer.

 

Le but est de montrer à madame Royal que les défenseurs du Loup sont présents, et bien présents (pas loin de 80% de la population).

Notre objectif est de faire prendre conscience à la ministre qu’elle est responsable de l’écologie (et donc de la biodiversité) au sein du gouvernement et que son rôle est de protéger le Loup en France.

 

association Le Klan du Loup

Lettre à envoyer à la ministre de l'écologie. Mettre votre nom et signature.

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 11:53

Les éleveurs chasseurs, ennemis de la nature, délirent haineusement contre les loups en s’épenchant dans les gazettes officielles, auprès de journalistes
bien peu critiques, prompts à découvrir du « bon sauvage bucolique » en présence d’un représentant du rural profond.

 

C’est que l’éleveur attendrit le petit copiste sur ses brebis dévorées par le grand méchant loup que son grand-père extermina, jadis, loup revenu dans les
« valises des « écologistes de salon et des technocrates de BRUXELLES ».

 

La bêtise et l’imposture noircissent aisément du papier.

 

Non, l’éleveur de moutons n’est pas un doux berger caressant amoureusement ses brebis, animaux de compagnie. Il vend son bétail à l’abattoir, y compris,
aux égorgeurs rituels.

 

Il n’aime pas le loup pour des raisons culturelles, comme il n’aime pas l’ours, le lynx, le vautour, la marmotte et même le bouquetin porteur de brucellose.

 

Il n’aime pas la nature, mais uniquement son pâturage, rêvant de faire de la montagne unparc à moutons.

 

Il ne vivrait pas sans la subvention des technocrates dont il préfère l’argent aux édictions de normes protectrices de la biodiversité.

 

Son collègue de la plaine, maïssiculteur ou tenancier de goulags à cochons ou à poulets n’aime pas le ragondin, le cormoran, le sanglier, le renard, le
blaireau, l’étourneau, les corvidés.

 

Lorsqu’il manifeste, l’exploitant agricole massacre allègrement des animaux qui, pourlui, ne sont pas encore des êtres sensibles.

 

Les exactions et actes de cruauté envers des animaux émaillent ainsi, ces jours-ci, les rassemblements d’agriculteurs en colère qui, à la différence des
écologistes, des étudiants, des salariés, peuvent casser, déverser du fumier, renverser des cars de CRS, voire brûler, comme à MORLAY, des édifices publics,
en toute impunité.

 

Ces hommes contre nature offrent l’image sinistre d’une fraction rétrograde de notre société.

 

Ils n’aiment pas la vie, la nature libre, les espèces sauvages, mais, en revanche, s’abreuvent aux pesticides et parfois aux OGM, pourvu que cela rapporte.

 

Mais, il n’est pas convenable de l’énoncer clairement et vous êtes sommés de feindre de ne pas comprendre pour ne pas déranger le conformisme béat.

 

Langues de plomb, de bois et de coton

 

Sévissent en politique.

 

Du barrage de SIVENS à l’assèchement du marais poitevin, de l’artificialisation de la moyenne montagne aux pollutions des rivières bretonnes, vous trouverez
l’exploitant agricole, de surcroît chasseur.

 

Non pas le producteur bio, celui de la petite polyculture vivrière, mais l’industriel de la viande et de la céréale, fidèle électeur du parti conservateur
et qui, le dimanche venu parachève sa « maîtrise de la nature » en traquant le cochonglier avec son 4x4.

 

Il y a toujours une bien mauvaise raison de tuer.

 

Les petits carnivores préemptent la poule et la perdrix.

 

Le ragondin propage la leptospirose, maladie bactérienne qu’une simple antibiothérapie guérit aisément et qui est très marginale.

 

Le renard propage l’ecchinoccocose, maladie parasitaire grave, mais extrêmement rare et aisément évitable par quelques mesures d’hygiènes.

 

Le blaireau donnerait, selon les billevesées reprises par les préfets, la tuberculose aux bovins, victimes en fait non pas de ce qui persiste de faune sauvage
mais de l’élevage intensif.

 

Et hier, le renard véhiculait la rage quimalheureusement,pournotre addictif aux tueries, le prive d’un prétexte en ayant disparu grâce à la vaccination
des animaux.

 

Un fossé culturel nous oppose à ces hommes, fossé plein de sang.

 

Nous voulons, contre les exploitants agricoles chasseurs, une nature vivante, avec des loups, des petits carnivores sauvages, des oiseaux, des rivières
libres de barrage, des parcs nationaux qui ne soient pas des parcs à moutons subventionnés.

 

L’approche FNSEA de la nature est devenue minoritaire dans la société mais fait encore la loi dans l’Etat comme le prouvent les arrêtés administratifs illégaux
autorisant les tirs de loups et l’impunité dont jouissent les casseurs lorsqu’ils se réclament d’une certaine ruralité.

 

Qu’émerge une autre paysannerie, moins réactionnaire, plus ouverte à l’écologie, plus soucieuse de prévenir cette catastrophe inédite dans l’Histoire qu’est
la mort de la nature.

 

Encore minoritaire, dans le rural profond, cette approche éclairée des défis du temps mérite notre encouragement.

 

La CONFEDERATION PAYSANNE (les agriculteurs dits de gauche) pouvait relever ce défi sociologique.

 

Ses errements contre les grands prédateurs la discrédite.

 

Il est burlesque d’apprendre que certains milieux agricoles découvrent que selon une étude de génétique les loups Italiens, Espagnols et désormais Français
posséderaient 5% de caryotype de chien.

 

Et l’ennemi de la nature se réjouit déjà : « si le loup n’est plus le loup mais un hybride, il cesse d’être protégé par la convention de BERNE et par la
directive 92 43 et il peut être éliminé ».

 

Dire qu’il s’agit-là d’un raisonnement de mouton serait injurieux pour cet animal.

 

En effet, d’une part, si le loup n’existe pas et n’est qu’un hybride non répertorié au titre de la faune protégée, ses prédations sur les troupeaux, ne
seront plus indemnisées, d’autre part, il n’y a pas de génotype pur et il est parfaitement normal que les canidés se soient hybridés depuis la nuit des
temps.

 

Chiens et loups ont un ancêtre commun, tout simplement.

 

Ne retrouve-t-on pas, dans l’espèce humaine des gènes attribués à NEANDERTAL ?

 

Les ennemis de la nature découvriraient-ils enfin l’unité profonde du vivant, cette unité qui disqualifie le racisme et le spécisme et fonde le biocentrisme
?

 

Gérard CHAROLLOIS

CONVENTION VIE ET NATURE

MOUVEMENT D’ECOLOGIE ETHIQUE ET RADICALE

POUR LE RESPECT DES ÊTRES VIVANTS ET DES EQUILIBRES NATURELS.

_________________________________________________________________________________________________________________

 

Gérard Charollois, Président de la CVN, nous gratifie, de nouveau, d'un très bon éditorial.

L'association Le Klan du Loup le diffuse avec plaisir, d'autant plus que nous en partageons les idées.

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
30 novembre 2014 7 30 /11 /novembre /2014 15:23
Merci à Atome Sag (http://stop-animals-genocid.blogspot.fr) pour le visuel.

Merci à Atome Sag (http://stop-animals-genocid.blogspot.fr) pour le visuel.

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup images
commenter cet article
29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 10:29

Le 27 novembre 2014, la FNSEA et la FNO, véritable lobby de la haine de la biodiversité, avaient organisé ce qui devait être des manifestations anti loup de masse.
Ce fut un échec total !

 

L'ensemble des manifestations sur le territoire national a réuni péniblement quelques centaines de braillards.

A Strasbourg, devant le Parlement européen, ils étaient quelques dizaines.
A Paris, au Champs de Mars, bien moins que cent.
Quant au reste de la France, ils se sont comptés sur les doigts d'une main d'un lépreux...

Il faut savoir qu'en France, il y a 50000 éleveurs.

 

Dans la capital française, constatant leur cuisant échec, les exterminationnistes du Loup ont voulu en découdre avec les forces de l'ordre, histoire de faire le buzz dans les médias.
La Presse ne s'y est d'ailleurs trompée car rien (ou presque rien) n'a été écrit sur ces manifestations.

 

Heureusement que les éleveurs et bergers avaient amené leurs "bêtes de rente" comme ils les appellent ; cela a fait un peu nombre...

 

Cet échec cuisant étaient prévisible (soyons honnête, il ne l'était pas d'une manière aussi forte).
En effet, les éleveurs et bergers ont de plus en plus de mal à digérer les couleuvres de la FNSEA et de la FNO.
Tout le monde dans la profession sait bien que le Loup n'a strictement aucun rapport avec les difficultés qu'ils rencontrent.
Tout le monde dans la profession sait bien que le principal problème vient de l'agneau d'importation et de l'absence de barrières douanières.
Tout le monde dans la profession sait bien que 99% des attaques sur les troupeaux sont le fait de chiens errants ou divaguants (merci les chasseurs...).
Tout le monde dans la profession sait bien que le Loup est un bouc émissaire qui, certes, rapporte des subventions déguisées, mais ne règle en rien le vrai problème.

 

Les éleveurs et bergers en ont de plus en plus assez des agissements d'une minorité autant braillarde qu'inefficace, manipulée par le puissant lobby de l'agro industrie et des politiciens démagogues.

 

Le symbole le plus éclatant est ce pauvre hère qui hante les maigres manifestations anti loup, avec sa peluche de loup pendu au bout d'un bâton. On hésite entre lui donner un bon coup de pied au c*** pour le mettre au travail ou l'emmener consulter un "spécialiste"...

 

Eleveurs et bergers qui êtes attachés à votre métier, exercé au sein d'une biodiversité respectée, ne vous laissez plus manipuler ! Ouvrez-la avant que la FNSEA et la FNO ne vous la fassent fermer définitivement !

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 11:06

Un loup a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi 20 novembre 2014 après avoir été percuté par une voiture sur l'autoroute A8 (ESCOTA), à proximité de l'échangeur 39 des Adrets-de-l'Estérel.

Le peloton autoroutier de Mandelieu, chargés de l’enquête, auraient eu confirmation de l’espèce animale, notamment après avoir recueilli l’avis d’un garde-chasse.

Une autopsie est pratiquée au laboratoire vétérinaire de Grenoble afin de mener des analyses toxicologiques pour déterminer l'éventuelle présence de poison ou de parasites.

 

L'une des conséquences des battues et des traques contre le loup est l'éclatement des meutes, donc l'accélération des dispersions de Canis lupus sur le territoire.

 

En janvier 2014, un loup avait été tué sur l'autoroute A570 entre Hyères et Toulon.

 

La société ESCOTA doit augmenter le nombre de Passages Grande Faune (PGF) et renforcer le suivi et l'entretien des clôtures le long de ses autoroutes.

 

association Le Klan du Loup

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup textes
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 18:07

Communiqué de presse préfecture Alpes de Haute Provence

 

Protection contre la prédation :

Prélèvement d’un loup aux Hautes-Duyes

 

En application des dispositions du plan d’action national loup, et afin de réduire l'exposition des troupeaux à la prédation, le préfet des Alpes de Haute-Provence a autorisé, le 24 septembre 2014, pour une durée de 2 mois, une opération de tir de prélèvement de 2 loups dans les communes d’Authon, Auzet, Barles, Hautes-Duyes et La Robine-sur-Galabre. C’est dans ce cadre qu’un loup a été prélevé aux Hautes-Duyes. 

 

Le prélèvement de ce loup s’inscrit dans le plafond de 24 loups pouvant être prélevés en 2014-2015, sans nuire au maintien dans un état de conservation favorable des populations de loups au sein de leur aire de répartition naturelle. Ce plafond peut être porté à 36 si le quota est atteint en cours d’année. Il fait partie des actions définies par Ségolène ROYAL, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie en vue de diminuer la pression de la prédation.

 

13 loups ont ainsi été prélevés à ce jour au niveau national dont 4 dans les

Alpes-de-Haute-Provence.

 

La préfecture rappelle que la prédation exercée par le loup sur les troupeaux d'ovins s'est accentuée ces dernières années et que cette tendance s’est confirmée en 2014.

 

Les services de l’État, et en particulier l’ONCFS, se mobilisent avec l'appui des lieutenants de louveterie, des chasseurs et des éleveurs pour défendre les troupeaux contre les attaques de loups et organiser des affûts, approches ou battues sur autorisation préfectorale.

 

Digne-les-Bains, le 17 novembre 2014

___________________________________________________________________________________________________________________________

 

La mise en place du Plan Loup 2013-2017, n'aura eu comme seul effet que de permettre l'éradication du Loup en France, dans le silence des associations qui ont participé à son élaboration (WWF France, FERUS, FNE, etc...) et sous le regard goguenard de madame Royal.

 

Que ces 3 associations se prononcent maintenant clairement contre TOUS les tirs à tuer, y compris les tirs de défense, comme l'a toujours fait Le Klan du Loup.

 

Dans son communiqué, la préfecture évoque l'ONCFS, cette extraordinaire administration composée de "professionnels" de la Faune Sauvage, "professionnels" qui confondent empreinte de tigre et empreinte de chat...

association Le Klan du Loup

 

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans loup
commenter cet article
15 novembre 2014 6 15 /11 /novembre /2014 18:23

Partager cet article

Publié par Le Klan du Loup - dans Loup vidéo
commenter cet article